Search form

Actualités

Mossoul : nous venons en aide à des familles en grande souffrance psychologique

17/11/16

Mossoul : venons en aide à des familles en grande souffrance psychologique

 

Un mois après le début de l’intervention militaire visant à reprendre Mossoul,

Dans les camps de Khazir et Zelikan, nous prendons en charge les installations sanitaires, l’approvisionnement en eau et apporte un soutien psychologique à des familles meurtries. 

« Les personnes fuyant Mossoul et ses environs arrivent dans les camps dans un état de grande détresse entre ce qu’elles ont vécu pendant deux ans, les combats et le déplacement. Il est important de les rassurer au plus vite », explique Malourène Cordier, Coordinatrice d’Urgence en Irak. La première tâche des équipes psychosociales d’Action contre la Faim consiste à passer d’une tente à une autre et de réconforter les nouveaux arrivants en leurs apportant les informations de base quant aux services à leur disposition sur place. Ces sessions de « premiers secours psychologiques» sont aussi l’occasion d’identifier les personnes nécessitant une prise en charge particulière et qui pourront ensuite prendre part à des séances de soutien psychosocial en groupe ou à des entretiens individuels avec un psychologue.

Action contre la Faim a mené une étude préliminaire dans les camps de Zelikan et de Khazir afin de mesurer l’ampleur des besoins et plus de 70% des personnes interrogées ont déclaré se trouver en état de grande souffrance même si 58% se considèrent désormais en sécurité dans le camp. « Ces chiffres ne sont pas étonnants, beaucoup de ces personnes et parmi elles de nombreux enfants ont dû fuir de nuit, elles ont vu des cadavres sur le chemin alors que les bombes continuaient de tomber et elles se retrouvent désormais dans un nouvel environnement », ajoute M. Cordier.

L’eau, besoin de base en constante augmentation dans le camp de Khazir

En l’espace d’une semaine, plus de 1 500 familles sont arrivées au camp de Khazir, portant sa population à près de 20 000 personnes : un enjeu majeur pour Action contre la Faim qui est l’acteur humanitaire en charge de l’ensemble des activités en eau, assainissement et hygiène.

L’organisation achemine quotidiennement 500,000 litres d’eau pour remplir les points d’eau de l’ensemble du camp et a déjà distribué 1 450 kits d’urgence comprenant jerrycans, thermos, carafe, poubelles et sacs. « De nouvelles familles arrivent quotidiennement, mardi elles étaient plus de 500. Il faut être très réactif pour qu’elles aient immédiatement de l’eau à disposition », explique Yves Bertrand, Responsable des programmes d’urgence en eau, assainissement et hygiène en Irak.

Malgré les efforts des organisations humanitaires, les personnes récemment arrivées dans les camps sont inquiètes comme Ali, un jeune homme de 26 ans originaire de Gogjali : « je me sens en sécurité depuis que je suis arrivé dans le camp mais je suis inquiet : il va bientôt faire froid, il risque de pleuvoir, j’espère que nous allons vite rentrer chez nous ».

 

Action contre la Faim intervient au Kurdistan irakien depuis août 2013, lorsque des dizaines de milliers de Syriens ont fui leurs foyers en direction de l’Irak. L’organisation est devenue un acteur humanitaire majeur dans le pays en 2014 lorsque le groupe Etat islamique a pris le contrôle de vastes pans de territoire. Elle est déjà venue en aide à plus de 260 000 personnes depuis début 2016.

  •  

Partagez cette nouvelles

Need help?
Write us and we will tell you.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Share